Bienvenue sur le blog officiel de Pierre Lekeux

*** Suivez la carrière de Pierre en temps réel ***

Extrait de l'article de Mathieu N'guyen paru dans le ligueur

De la déchéance du flic à celle de l’être humain, il n’y a parfois qu’un pas. Depuis qu’il a été mis en examen pour avoir accidentellement tué une fillette, en service et sous l’influence de l’alcool, Lambert Desmet n’est plus qu’une ombre. Isolé et désintoxiqué, il revient après une longue absence dans le quartier où il est encore connu comme "La bave", l’infréquentable alcoolo coupable d’une bavure mortelle. Repoussé par la femme qu’il aime, raillé par ses ex-collègues qui le disent fini, Lambert tente de prouver sa bonne volonté, mais la réalité est un adversaire bien difficile à affronter, surtout quand le spectre de l’alcool guette chaque faiblesse en embuscade. Sans avenir, seul et perdu, Lambert rumine son amertume et s’apprête à toucher le fond, jusqu’à ce que Léo, le fils qu’il n’a pas voulu reconnaître, lui tende la main et l’entraîne dans son rêve.


Originaire d’ex-URSS et belge d’adoption, Marian Handwerker est un réalisateur atypique dans son approche comme dans son parcours, un "détective derrière l’objectif" qui posa les jalons du chemin qu’emprunteront bien d’autres cinéastes, à commencer par les inévitables frères Dardenne. Après Marie (avec Marie Gillain) ou Pure Fiction (film coup de poing évoquant de l’affaire Dutroux), son Combat avec l’ange aborde la démission parentale, l’intolérance, la marginalisation et toutes les douloureuses expressions de la précarité du lien social, sans pour autant en juger les protagonistes.

Cette plongée au cœur des faiblesses d’une Humanité esquintée, tenant debout grâce à l’espoir ténu de jours meilleurs, est portée de bout en bout par Pierre Lekeux, l’inoubliable professeur de Strass, dont le regard peut, d’un instant à l’autre, inspirer toute la détresse du monde, puis terrifier le spectateur dans un accès de folie. Tourné dans le cadre d’un atelier à Saint-Gilles, l’une des communes les plus populaires de la capitale, avec de jeunes comédiens non-professionnels, le film fait preuve d’une économie de moyens et d’une simplicité qui en renforcent le réalisme, et refuse courageusement de jouer la carte facile des clichés sympas.
Combat avec l’ange est une chronique sociale pleine d’émotion et de justesse, la rencontre touchante entre un homme brisé et un préado déterminé à réaliser coûte que coûte un rêve impossible.

video